Trafics poids-lourds sur l’A35 autour de Strasbourg

L’accroissement des trafics poids-lourds sur l’A35 n’est pas qu’une impression des usagers, notamment dans l’Eurométropole. Les chiffres le confirment. La part des poids-lourds étrangers est importante mais, en définitive, n’est pas déterminante.

 

Les trafics poids-lourds (PL) sur l’A35 dans l’Eurométropole ; l’influence de la LKW Maut

Combien de poids lourds

Au point de comptage de Cronenbourg ce sont environ 16500 PL/jour ouvrable en moyenne annuelle qui sont décomptés. Ce sont des véhicules de plus de 3,5T. Le pourcentage de trafic PL dans le trafic total est de 8,4% en moyenne journalière annuelle ce qui donne 13 700 poids-lourds. Si on rapporte ce chiffre aux jours ouvrables, on retrouve environ 16500 PL.

Les poids-lourds étrangers

Sur ces PL, environ 2000 seraient issus des transferts  de l’A5 vers l’axe nord-sud alsacien. Des véhicules étrangers en nombre circulent en Alsace depuis l’application en 2005 d’une taxe PL en Allemagne, la LKW Maut. Ces trafics ne semblent plus augmenter (mais pas de données récentes disponibles) depuis la fin des travaux sur l’A5 en Allemagne qui avaient accentué ces transferts. Malgré la croissance de l’économie allemande ce flux pourrait se stabiliser. Et ce, à mesure que les tarifs du diesel en France rejoignent ceux de l’Allemagne. La plupart de ces poids-lourds sont en transit , mais pas tous : ils font du cabotage, peuvent donc charger et décharger du fret retour, et donc le cas échéant s’arrêter dans l’agglomération. La visibilité de ces PL est élevée aussi car ce sont des camions longue distance à forte capacité : 30 à 35T pour la plupart.

Les trafics poids-lourds en transit

En tout, 6500 PL sont en transit, ce qui signifie qu’il n’y a pas que les poids-lourds étrangers issus de la LKW Maut dans le transit PL. Il y a des PL longue distance (Grande-Bretagne-Italie ou Benelux-Italie ) mais aussi et surtout des PL qui vont du nord au sud du Bas-Rhin et de l’Alsace. Un PL qui va de Bischwiller à Obernai est en transit sur l’A35 dans l’Eurométropole.

Ces 6500 PL (et sans doute plus en 2020)  devraient emprunter le GCO, puisque le transit PL sera interdit sur A35. La question de la réglementation de cette interdiction est posée (niveau des amendes, dissuasives ou non) et des contrôles de l’interdiction. Des radars tronçon sur les portiques écotaxe? Ce type d’usage de ces radars sera-t-il réglementairement possible en 2020?

La desserte de l’agglomération

Environ 10 000 poids-lourds desservent directement l’agglomération, ses commerces, ses entreprises, ses chantiers et ses particuliers (e-commerce,  déménagements…) la question des modes de livraison en fin de parcours doit être posée.

Carte de l'accès au Pport de Strasbourg pour les PL venant du nord. Plus de 40km en pleine agglomération
Trajet de plus de 40Km vers le port pour les PL venant du nord, et qui traversent toute l’agglomération
Source Google map

1800PL/jour desservent le Port du Rhin. A noter la réglementation qui impose l’accès par la Rocade sud (N352) pour éviter le passage par la Route du Rhin. Ce qui représente pour un poids lourds venant du nord un trajet de 40Km à 45KM (52 s’il va jusqu’au bout du Port aux Pétroles ) en pleine agglomération !(carte ci-jointe)

L’incantation du fret ferroviaire et de la voie d’eau

Pourquoi ces trafics marchandises sur l’A35 n’empruntent pas plus la voie ferrée ? Outre l’incapacité de la SNCF à proposer une offre fret compétitive, les distances parcourues ne permettraient pas l’usage du fer : selon une enquête de la Direction Régionale de l’Equipement , citée par le dossier d’enquête publique du GCO 80% des camions font des trajets de moins de 150Km sur l’axe nord-sud alsacien, ce qui exclut le recours au fer. Ces données sont certes anciennes.. Et pour la voie d’eau, il faut commencer par aller au Port pour charger, en camion bien sûr… (voir ci-dessus).