Pollution de l’air avenue du Rhin, circulation des poids lourds: qu’est-ce qu’on attend pour lancer la réalisation de l’accès nord du Port de Strasbourg ?

Manifestation des riverains de l’avenue du Rhin le 17 novembre dernier: contre la pollution de l’air due aux poids lourds

Une mesure complémentaire au #GCO pour limiter  la circulation des PL sur l’A35 consiste à réaliser une « route à camions » pour l’accès nord du Port de Strasbourg.

La pollution de l’air générée par les poids lourds inquiète les riverains le long de l’avenue du Rhin, secteur aujourd’hui très urbanisé. Suite à une marche de ces riverains soutenue par les associations du quartier, le Conseil municipal du 19 novembre 2018 a mis en place une mission d’information et d’évaluation sur les perspectives de l’avenue.

Un arrêté d’interdiction du transit de 2012 non respecté

L’arrêté municipal de 2012 interdisant le transit poids lourds n’est pas respecté et les camions bouchonnent près des immeubles. Rappel: les camions venant du nord sont censés utiliser l’A35, la rocade sud vers le Pont Pflimlin, et remonter vers le nord pour l’accès au Port du Rhin. Le détour par rapport à l’avenue du Rhin se situe entre 28 et 35km selon leur destination dans le Port, ceux qui vont jusqu’au Port aux pétroles sont les plus pénalisés. Même chose au retour. Ce détour est très polluant : les kilomètres supplémentaires parcourus le sont dans l’agglomération sur une voirie encombrée. Ils s’ajoutent à la pollution de l’air le long de l’A35et  contribuent au « bruit de fond » de la pollution. Les deux itinéraires, autorisé ou interdit, sont défavorables.

Forêt de la Robertsau; route VNF le long du Rhin

 

Une « route à camions » vers le nord?

Pourtant la création d’une « route à camions » est évoquée depuis de longues années. C’est une route munie à ses extrémité d’une fosse qui ne laisse passer que les PL.  Elle passerait le long de l’ancienne « route EDF » au nord du Port aux pétroles, (en fait une voirie VNF) le long du Rhin, entre le fleuve et la forêt de la Robertsau pour raccorder l’A35 au nord de la Wantzenau. L’obstacle a longtemps été le classement en réserve naturelle de la Forêt de La Robertsau.

Depuis le printemps 2018, cet obstacle est levé. Le classement en réserve naturelle est maintenant bien engagé. Le dossier d’enquête publique a eu un avis favorable. Le périmètre de la future réserve maintient la possibilité de créer cette voie de desserte du Port pour les poids lourds venant du nord ou y allant. Alors il est urgent de lancer les procédures de réalisation de cette voirie.

 

Elle n’est pas techniquement difficile à réaliser, mais nécessite des études, des procédures et des travaux qui, en tout, vont bien prendre 4 ou 5 ans. Les camions peuvent acquitter un péage sur une telle infrastructure: ce sera toujours moins onéreux que les détours actuels.

Alors on peut espérer que la mission municipale mise en place s’intéresse à ce projet, seule solution pérenne favorable à l’environnement tout comme au développement économique. Et en attendant, il faut que l’arrêté de 2012 soit respecté.