Péage autoroutier et périurbanisation dans le Kochersberg

Une autoroute à péage entraîne-t-elle une périurbanisation des territoires traversés? C’est bien le cas des autoroutes sans péage. Le GCO étant à péage, la situation dans le Kochersberg ne devrait guère évoluer si les élus le décident.

Le GCO, une autoroute à péage, va-t-il provoquer la périurbanisation du Kochersberg ?

Depuis plusieurs  décennies en France les autoroutes sont financées essentiellement par des concessions. De nos jours, des projets autoroutiers financés en direct par de l’argent public ne sont pas légion. Les autoroutes à péages se caractérisent par des échangeurs distants de 15 à 20Km.

L’35 gratuite facteur de périurbanisation

Et on se souvient de la construction de l’autoroute Bâle-Lauterbourg. Débutée au nord de Saint-Louis avant 1970 et non encore achevée aujourd’hui au nord de Colmar. Les élus alsaciens l ont refusé en 1978 la réalisation d’une autoroute à péage sur l’axe nord-sud en raison de la gratuité de l’A5 côté allemand. Les élus, les entreprises et la population localement étaient favorables à cette décision. Aux côtés de l’Etat, les collectivités, Départements et Région Alsace, ont depuis cofinancé la longue réalisation de cette autoroute, tout en « bricolant » la RN 83 année après année, générant bien des accidents de la route. Bientôt 50 ans après son lancement, l’autoroute de l’axe nord-sud alsacien n’est pas achevée.

Une autoroute sans péage propose un nombre  important d’échangeurs,  à quasiment chaque franchissement d’une RD. Il résulte de la gratuité du trajet et de la proximité des accès une urbanisation importante de toute la plaine d’Alsace  : chaque village a ses lotissements,  avec des habitants qui ont besoin de la voiture – et  de l’autoroute –  pour aller travailler, et qui se retrouvent dans les embouteillages le matin sur l’A35 en entrée de Strasbourg.

Peu d’échangeurs sur le GCO

Le GCO n’aura que deux échangeurs. L’échangeur gratuit de Duttlenheim/Duppigheim, très proche du raccordement sud, générera sans doute du trafic pour les zones d’activités et les communes de la Plaine de la Bruche. L’échangeur avec la RN4 et la RD 1004 à Ittenheim aura probablement un impact sur le développement de Strasbourg ouest. Et vers l’ouest le long de la RD 1004. Le projet de bus à haut niveau de service TSPO (voir la fiche transports collectifs) est indispensable pour limiter cet impact. En revanche, il n’y a pas de sortie vers le Kochersberg, ni vers l’ancienne Communauté de Communes des Châteaux. Les  communes le long du tracé ont d’ores et déjà créé de nombreux lotissements. Ce n’est pas la réalisation du GCO qui fera évoluer une situation que les élus ont les moyens de contrôler.

Lotissements par rapport au centre ancien du village
Lotissements à Griesheim S/Souffel et Dingsheim (et ils ne sont pas tous surlignés…) Source: Google Earth