Historique du projet GCO de Strasbourg

Inscrit dès 1973 au Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de l’agglomération de Strasbourg, le projet historique de Grand Contournement Ouest (GCO) est entré dans une phase active d’études, d’enquête publique, de DUP et de concession entre la  fin des années 90 et 2012. Un coup d’arrêt est intervenu en juin 2012, décalant la réalisation de cinq ans. Un projet redimensionné est relancé en 2014 et se trouve, en ce début 2017, en phase de sondages archéologiques et d’études et sondages géotechniques. L’objectif annoncé du concessionnaire est le début des travaux à l’automne 2017 en vue d’une mise en service à l’automne 2020.

 

Les phases et dates clé du GCO

 

L’inscription au SDAU de Strasbourg

1973 : le principe du Grand Contournement ouest de Strasbourg est inscrit dans le Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de Strasbourg. Tous les documents d’urbanisme ont par la suite inscrit un fuseau de principe de passage de cette autoroute.

Phase d’études

1989 : le Contrat de Plan État-Région inscrit 1MFrs de crédit d’études de cadrage  sur le GCO

1994 -1999 : phase d’études d’opportunité ; préparation du débat Bianco sur les fuseaux (alternatives) de tracé

Septembre-octobre 1999 : débat Bianco sur les fuseaux (diverses alternatives de localisation du tracé)

Vers l’enquête publique

6 Juin 2000 : validation du cahier de charges du projet autoroutier par le Ministère des Transports

2001-2005 : élaboration de l’avant-projet sommaire

4 novembre 2005 : validation de l’avant-projet sommaire par le Ministère des Transports

1er juin -28 juillet 2006 : Enquête publique sur la construction du Grand Contournement Ouest

DUP et contrat de concession 1ere manière

23 juillet 2008 : Déclaration d’utilité Publique (DUP) du Grand Contournement Ouest

Juillet 2009 : Appel public à la concurrence pour la concession du Grand Contournement Ouest

15 mars 2010 : Arrêt du Conseil d’État rejetant le recours de communes contre la DUP. La DUP est définitivement validée

Octobre 2011 : Inscription du GCO au « Schéma National des Infrastructures de Transports » (SNIT)

12 janvier 2012 : Le groupe Vinci est le concessionnaire pressenti

2012 année électorale, année de turbulences

5 juin 2012 : Le groupe Vinci perd la qualité de concessionnaire pressenti. Le projet est « retiré » par le Gouvernement avant les élections législatives

Juillet 2012 : La CCI, la Chambre de Métiers et d’autres acteurs économiques protestent contre le retrait du projet.

Septembre 2012 : La CCI publie « GCO 2016 – tous gagnants »

6 août 2012 et 31 octobre 2012 : Deux arrêtés précisent les zones de protection du grand hamster. Le tracé du GCO est largement couvert par ces zones.

7 novembre 2012 : Le Maire et le Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg ainsi que des représentants du monde économiques du Bas-Rhin sont reçus par le Ministre des Transports Frédéric Cuvillier. Ce dernier annonce la saisine pour expertise du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD).

19 novembre 2012 : Saisine du CGEDD.

21 décembre 2012 : Nomination des deux experts du CGEDD, MM Jean Panhaleusx et François Renvoisé.

La relance du projet redimensionné

Février à juin 2013: Travail des experts, audition des parties prenantes.

Septembre 2013 : Rendu du rapport du CGEDD qui conclut à l’intérêt du Grand Contournement Ouest avec une configuration 2X2 voies et une emprise foncière revue à la baisse.

Février 2014 : Le Gouvernement annonce la relance du projet  et publie un appel public à concurrence ayant pour objet le recrutement d’un concessionnaire.

Juin 2015 : 4 candidats à la concession présentent une offre.

20 Octobre 2015 : Le concessionnaire pressenti est annoncé. Il s’agit du groupe Vinci, et plus précisément de sa filiale ARCOS .

29 janvier 2016 : Le contrat de concession est validé par le Conseil d’Etat. Le contrat est signé dans la foulée en février.

Février 2016 : Les équipes d’ARCOS et de la société de construction commencent à se mettre en place.

Les études et procédures légales avant réalisation démarrent;  les opposants se manifestent

15 avril 2016 : Le Conseil d’État annule les arrêtés ministériels d’août et octobre 2012 pour la protection du grand hamster, et reporte l’application des mesures d’annulation au 15 octobre 2016.

Juillet 2016 : Alsace Nature dépose une plainte auprès de la Commission Européenne pour destruction de l’habitat du grand hamster, présenté comme conséquence du contrat de concession pour la construction de l’autoroute de contournement de Strasbourg.

Printemps et automne 2016: Des réunions publiques dans des communes du tracé: Vendenheim, Griesheim s/Souffel , Stutzheim-Offenheim.

Printemps et automne 2016: Des cabanes d’opposition au projet sont construites sur le tracé.

Juillet 2016 : Le Président de l’Eurométropole annonce le futur lancement d’un groupe de travail animé par l’ADEUS sur l’A35.

Septembre 2016 : Alsace Nature dépose un recours devant le tribunal administratif de Strasbourg contre le contrat de concession. Le  sursis à exécution est rejetté

15 octobre 2016 : Une manifestation de 2000 personnes dans les rues de Strasbourg proteste contre la réalisation du GCO.

Novembre 2016: la démarche de l’ADEUS sur le devenir de l’A35 se met en place

Des engins sur le terrain; des réunions d’information dans toutes les communes du tracé

Octobre 2016 : Les sondages géotechniques et les sondages archéologiques démarrent sur le tracé après avis favorable du CNPN du 26 septembre 2016 et arrêté du Préfet, et accord des propriétaires de parcelles.

8 novembre 2016 : Mise en place du groupe de travail de l’EMS/ADEUS sur l’A35.

4eme trimestre 2016 1er trimestre 2017: Constitution des Commission Communale ou intercommunales d’aménagement foncier.

9  décembre 2016 : Nouvel arrêté de protection du grand hamster.

Janvier 2017: Déplacement du projet d’aires de service de Giesheim sur Souffel vers Duttlenheim et suppression du projet de parking poids lourds.

26 janvier 2017 : Information sur une découverte du CNRS décrivant les causes (alimentaires) de la non-survie des hamsters.

2eme trimestre 2017: des réunions d’information sont organisées par le concessionnaire dans toutes les communes du tracé

Les enjeux de pollution de l’air et de compensation écologique

Mai 2017: le site d’ATMO Grand Est met en ligne l’étude de l’ASPA achevée en décembre  2016 sur les impacts du GCO sur la pollution de l’air dans l’agglomération; pas de

11 juillet 2017: le CNPN donne un avis défavorable sur les propositions du concessionnaire en matière de compensation écologique

12 juillet 2017: un arrêt du Conseil d’Etat met le Gouvernement en demeure d’agir contre la pollution de l’air dans les agglomérations qui dépassent les seuils fixés par l’Union Européenne, dont Strasbourg

17 septembre 2017: scission dans le front des opposants entre Alsace nature et la FDSEA sur la question de la compensation écologique

20 septembre 2017: le début du déboisement pour les travaux préparatoires en forêt de Kolbsheim est bloqué par des « zadistes ». Le Ministère suspend les travaux préparatoires de déboisement.

3 octobre 2017: un communiqué de presse commun du Ministres de la transition écologique et solidaire et de la Ministre des Transports annonce que le GCO sera réalisé, et que les travaux de déboisement sont suspendus jusqu’à un nouvel avis du CNPN.

15 décembre 2017: audition d’ARCOS sur leur nouveau rapport. Climat difficile!

23 janvier 2018: la DUP est prorogée. Dans la foulée le Ministre de la transition écologique et le Ministre des Transports annoncent dans un communiqué de presse que l’autorisation environnementale sera délivrée, après enquête publique. Fin de l’incertitude. Donnée de contexte: quelques jours auparavant, le Gouvernement annonce que l’aéroport de Notre dame des Landes ne sera pas construit.