Amélioration de la desserte multimodale de la zone commerciale sud La Vigie

Une concertation préalable lancée par l’Eurométropole sur des travaux à mener dans le secteur de La Vigie

L’Eurométropole répond à une préoccupation des entreprises implantées à La Vigie et des communes riveraines: comment éviter les bouchons dans la zone commerciale et les remontées de voitures sur l’A35. Elle lance une concertation préalable en vue de travaux. Pourtant, le sujet est plus vaste que celui de La Vigie. Il faut s’interroger sur l’opportunité de préparer le réaménagement de l’A35 après la mise en service du GCO. La note qui suit a été envoyée au service compétent de l’Eurométropole : acceszcs@strasbourg.eu . La concertation se termine le 7 décembre prochain.

Voir en lien l’exposition en cours à l’Eurométropole et dans les mairie d’Illkirch-Graffenstaden, Ostwald et Geispolsheim.

La Vigie source Eurométropole

Un diagnostic sommaire

D’emblée, le diagnostic posé dans le cadre la concertation préalable sur la situation peu satisfaisante de la Vigie et plus encore les objectifs annoncés posent question par leur caractère restrictif. Constatant les remontées sur l’A35 et les difficultés d’accès et de circulation pour les usagers de la zone et les habitants des communes, l’Eurométropole souhaite un projet global multimodal sur le secteur et vise à remplacer, pour l’essentiel, trois giratoires par des carrefours à feu, avec des actions d’accompagnement pour les piétons, les cyclistes et la desserte par les transports.

Une enjeu plus vaste que la zone commerciale

L’enjeu de ce territoire est pourtant singulièrement plus vaste que celui des seuls usagers de la zone et des habitants des communes riveraines. Par l’importance de l’échangeur sur l’A35 avec les voiries de ce secteur et notamment la RD 1083 La Vigie constitue un véritable enjeu d’agglomération.

Les travaux envisagés démarreraient en 2021. Or c’est précisément la date d’achèvement des travaux du Contournement Ouest de Strasbourg. A cette échéance les fonctions de l’autoroute A35 et très probablement son statut autoroutier vont évoluer. Le Président de l’Eurométropole a lancé en juin 2016 une réflexion visant à transformer l’A35 en boulevard urbain. Cette perspective se situe manifestement à long terme, mais à court/moyen terme la possibilité d’une voie réservée aux heures de pointe aux transports collectifs et au covoiturage entre La Vigie et l’échangeur de la Porte de Schirmeck a été évoquée aussi bien dans des interventions publiques que dans les réflexions de la DREAL relayées dans la presse.

Des parkings en complément d’un réaménagement de l’A35

Qui dit transports collectifs, en principe dédiés, dit parking pour les usagers venus en voiture. Il est évident qu’à l’instar du parking-relais qui va se faire à proximité de l’échangeur d’Ittenheim entre l’A355 et la RN4 et donnant accès au TSPO, l’Eurométropole devra se doter de tels parkings sur l’A35, loin du centre.

Une autre fonction de ces parkings est un point de rencontre de covoiturage, permettant un accès aux zones d’emploi de l’agglomération.

Pour le sud de l’A35, La Vigie semble un site évident pour la réalisation d’un tel parking-relais et covoiturage.

Un tel équipement avec la perspective de transports en commun sur l’A35 présente également un fort intérêt pour les clients, salariés et entreprises de la zone commerciale sud et pour les habitants des communes.

Un projet plus complexe s’inscrivant dans une stratégie qu’il y a urgence à formuler

Certes on sort du périmètre du réaménagement de trois giratoires. L’emprise d’un tel parking est à définir, tout comme ses accès. Les moyens juridiques de le créer et de le gérer sont à préciser au préalable. Mais il y a fort à parier que si la démarche telle qu’elle est aujourd’hui annoncée allait à son terme, on serait amené à tout reprendre pour introduire la réflexion sur un tel parking.

Il paraît ainsi urgent d’attendre que l’Eurométropole définisse au plus tôt une stratégie complète, depuis longtemps annoncée, de l’accompagnement de la mise en service de l’A355,.

On a manqué d’anticipation sur ce point pour la zone commerciale nord, notamment au niveau de l’échangeur de Reichstett-Mundolsheimmais c’est plus compréhensible car l’A355, bien que déjà concédée, n’avait pas encore déclenché de réflexion globale sur les conséquences à en tirer pour l’A35. Il ne faut pas faire la même erreur sur La Vigie.